Le Saint Graal

Le Saint Graal

Je viens vous donner quelques nouvelles. Un peu en vrac, désolée. J’espère que vous comprendrez.
Le début de grossesse a été classique. Les premières semaines, je n’ai rien senti, ni ressenti. J’avais du mal à croire que cette fiv ait fonctionné. J’ai ensuite eu quelques nausées, un odorat surdéveloppé, mais juste 2 ou 3 vomissements. J’ai du arrêté le café que je ne pouvais plus « sentir ». J’ai dévoré tomates, crudités et fruits en quantités astronomiques. Et des olives par kilo. La grossesse se passe très bien. Pas de problème, rien. Les analyses de sang et d’urine faites chaque mois sont nickelles. J’ai pris du ventre seulement. J’en suis à 7 kg pour le 7e mois. Le doc me dit que c’est parfait. Est-ce que je vous ai dit que j’attendais un garçon et une fille ? Oui, c’est le bonheur. Enfin, ça ressemble au bonheur.
Parce qu’en fait ça ne va pas. Pas du coté des bébés. Non, ils vont bien, comme je le disais. Mais du coté de mon couple.

Depuis le début de la grossesse, je ne me sens pas soutenue, aidée et aimée. J’ai l’impression qu’il ne les veut pas ces enfants. Il m’avait promis d’arrêter de fumer si ça fonctionnait. Non, même pas essayé. Je le saoule dès que je fais une remarque : certaines odeurs m’insupportent, je le saoule. Je fais une fixette dit-il. Il ne m’a pas fêté mon anniversaire. Juste un sms : « Bon anniversaire. Bisous ». Pas de cadeau, pas de resto, rien. Dire que j’en ai fait des tonnes pour lui en janvier. Notre anniversaire de rencontre non plus est passé à la trappe. Idem, juste « Bon anniversaire ».
Je sais qu’une grossesse vient bouleverser la vie d’un homme. Fini de larver. Fini d’être la priorité. Lorsque je lui ai dit que peut-être on transformera son bureau pour en faire une 2è chambre pour les enfants cet hiver, il n’a pas accepté. Incroyable. Je suis sortie de mes gonds. Trop c’est trop. Je lui ai dit que mes petits bouts étaient ma priorité dorénavant. Cet appart, j’en ai la moitié tout comme lui !
C’est peu de choses me direz-vous. Des crises de femme enceinte, pleine d’hormones et hypersensible. Les sms que j’ai trouvé sur son téléphone hier matin ne sont pas de la sensiblerie non. Des échanges avec une fille de 21 ans (je rappelle qu’il a 45 ans) : je vous passerai les détails. C’était très chaud, sexuellement parlant j’entends.
J’entendais mon coeur battre à mille à l’heure. Le silence. Et mon coeur qui cognait fort. J’ai cru m’évanouir. Quand il s’est levé, je lui en ai parlé. Il m’a dit : « d’accord, j’ai encore le mauvais rôle ». Que c’est normal vue la situation. Qu’il se sentait délaissé. Que c’est que du virtuel, même s’il connait cette fille. Que rien ne s’est pas passé en vrai. J’étais démolie.
J’ai pleuré toutes les larmes de mon corps. J’avais du mal à croire que ça m’arrivait. A moi. Enceinte. Avec un ventre énorme. Je suis sortie l’après-midi prendre l’air.
Aujourd’hui il s’est excusé. Il m’a dit « j’ai déconné grave, je veux faire en sorte que ça fonctionne ». Il y a quelques semaines, j’avais essayé de lui parler, de savoir pourquoi il était si mal. Est-ce qu’il en avait marre ? Il m’a dit qu’il ne savait pas s’il voulait continuer avec moi. Aujourd’hui, alors que j’ai trouvé ces sms, il veut rester. Pourquoi ?
Je suis anéantie. Je ne sais pas quoi faire. On est dans cet appart depuis janvier. Faut-il déjà vendre ? Prendre un appart plus petit ? me retrouver toute seule avec mes deux loulous ? Pauvres bébés qui n’ont rien demandé. Mais ai-je le choix ? Rester ? Ne plus avoir confiance mais rester quand même pour les enfants ? Ou essayer de reconstruire quelque chose ? Mais est-ce que je peux ? il veut qu’on prenne quelques jours de vacances pour en parler et reconstruire quelque chose. Mais je ne vois que ces sms qui défilent sous mes yeux, sans cesse. Je ne fais que pleurer.
Est-ce qu’il se rend compte de la situation et de tout ce qu’il va perdre ?  Peut-être que c’est ça qu’il réalise : vendre l’appart, se retrouver à devoir payer une pension pour 2 enfants… des conséquences lourdes.
Quand je lis vos posts, que je vois vos difficultés à avoir cet enfant si désiré, je suis si peinée mais si pleine d’envie devant vos hommes si aimants, si doux, si attentionnés. C’est tellement important de se sentir aimé, surtout dans nos parcours difficiles.
Moi qui croyais avoir presque atteint le Graal…

Publicités

27 réflexions sur “Le Saint Graal

  1. Mince… je comprends ton désarroi. Après un parcours si long, alors que tu portes enfin deux vies et que tout se passe bien. Mais j’imagine que dans pas mal de couples en PMA ça ne se passe pas super bien, et dans pas mal de couples hors PMA mais dont la femme est enceinte, aussi.
    Comme tu l’as déjà écrit ici, ton homme est encore un enfant ou pas très adulte.
    Concentre-toi sur tes petits bouts, sur toi, ton bonheur de devenir mère, ton amour pour eux.
    Ce n’est peut-être pas trop le moment de réfléchir vraiment en fait.
    Ne prends pas de décision hâtive.
    Mais tu peux t’interroger. A-t-il vraiment changé ou bien était-il déjà comme ça?
    Penses-tu qu’il a été infidèle? Le pense-t-il, lui? (Perso, moi, je trouve que les sms sont déjà une trahison mais peut-être peut-il expliquer comment il en est arrivé là? La trouille de devenir un vrai homme en devenant papa et responsable? Une sorte de peur de devenir vieux qui fait faire n’importe quoi à pas mal de gars vers 40 ans… ).
    Je te souhaite du courage pour affronter ces instants qui doivent être éprouvants.
    Mais c’est peut-être l’occasion de mettre à plat votre relation et les envies de chacun.
    Et de repartir sur des bases saines et adultes. d’un couple qui va devenir aussi des parents. mais qui reste un couple. Et qui va, aussi, vivre des moments magiques et très intenses d’ici peu avec l’arrivée des enfants.
    Bisous

    Aimé par 1 personne

      1. Oui, de ne rien précipiter à chaud, même si j’imagine le cahot qui peut t’habiter. Si tu en as la force, provoque la discussion pour qu’il vide son sac et toi, le tien, et faites le tri. Mais préserve toi au maximum. Tu as besoin d’engranger de l’énergie pour trois!
        Peut-être arriveras-tu à le pardonner, peut-être que tu ne le feras jamais, en tout cas, rien ne presse.
        Bisous

        Aimé par 1 personne

        1. Je me suis réveillée en colère ce matin. Je crois que c’est la suite logique après toute la tristesse d’hier. J’ai pas mal réfléchi et peu dormi. Je me dis que je ne vois pas pourquoi je serai la seule, avec les enfants, à payer pour ça. Je me demande si je ne vais pas rester et l’ignorer superbement. Facile à dire mais bon, ça vaut peut-être le coup d’essayer… mais combien de temps tiendrai-je…
          Je lui en veux tellement que je ne peux pas lui parler. C’est impensable, impardonnable, inimaginable.
          Merci encore Linette, j’ai l’impression d’avoir eu les conseils d’une amie 😉
          Bisous

          Aimé par 1 personne

          1. Coucou,
            la colère est plutôt une bonne phase pour cette situation. Tu maîtrises, tu es forte, tu décides. (Non mais, c’est qui la plus forte??). Et puis vous êtes trois imbriqués et en symbiose, trois êtres à protéger dans une petite bulle zen et d’amour.
            Tu verras bien ce que donnera le temps qui passe. Ta colère va s’apaiser (ou pas!) et tu pourras exprimer ton ressenti (la trahison mais peut-être aussi l’amour dont tu as besoin, et peut-être encore l’attention que tu n’as pu lui porter ces derniers temps?). (mais creuse aussi cette histoire de comportement d’ado qu’il a l’air d’avoir… de quoi a-t-il peur? De ne plus séduire? Montre-lui que tu l’aimes et que tu le trouves séduisant?(OK, pas aujourd’hui!). Et comme dit le chéri de Maxelie, la grossesse, de deux petiots, en plus, doit drôlement le déstabiliser (alors, déjà, s’ il n’était pas très très stable…). On peut peut-être lui trouver une once d’excuse. (mais j’avoue que, comme toi, j’aurais plutôt le bide en vrac et envie de vomir, ou de taper, ou de fuir, ou d’hurler, bref, rien de bien utile mais qui soulagerait!).
            Zénitude pour vous trois, colère ou dédain pour vous deux, et le temps qui passera te donneras la solution.
            J’espère que tu vas trouver un peu de paix en toi aujourd’hui.
            Merci pour le compliment me concernant. Je fais ce que je peux pour aider, avec mon ressenti. 😉
            Bisous

            Aimé par 1 personne

  2. Je te conseillerai aussi de ne pas précipiter une décision. J’ai vécu sensiblement la même situation mais juste en début de PMA. Il a fallu du temps et beaucoup de discution pour comprendre ce qui l’avait amené là et reprendre une route commune. Forcément ton histoire est différente mais le quitter maintenant en fin de grossesse paraît compliqué, tant au niveau émotionnel que matériel… J’ai l’impression avec son histoire de bureau qu’il flippe de cette nouvelle vie à venir. Est ce de la peur ou bien qu’il ne veut pas de cette double parentalité? Je pense qu’il vous faut un peu de temps pour trouver la réponse. Quand à ces SMS qui défilent dans ta tête je n’ai pas de conseil. C’est impossible à oublier….

    Aimé par 2 personnes

    1. Je suis désolée que tu ais pu vivre la même chose. Je crois que tu as raison, partir maintenant me parait difficile. J’avoue avoir regardé le prix des appartements en location, et tout ce que je pourrai offrir à mes 2 loulous c’est un T3 pas très grand. Il flippe c’est sûr, mais je flippe aussi moi. Mais la différence c’est que je les attends tellement ces enfants, depuis si longtemps. Je t’avoue qu’aujourd’hui je me fous de ce qu’il pense. J’ai juste envie d’être bien, de protéger mes petits et de penser à demain. Quant aux sms, ils ne me quittent pas… ça me donne envie de vomir…
      Merci beaucoup pour ton soutien. Bisous

      J'aime

  3. Leda, je ne dirai pas mieux que Deesselinette et Maxelie. Prenez le temps qu’il faut pour y voir plus clair avant de prendre une décision. On n’oublie jamais, mais on apprend à pardonner ou du moins à l’accepter et à vivre avec… Ça peut le faire si vous vous aimez toujours. Bon courage ! Grosses bises

    Aimé par 2 personnes

    1. La question se pose : est-ce qu’on s’aime ? Est-ce qu’on aime une personne quand on peut lui faire ce genre de chose, qui plus est, quand elle porte la vie. Mais comme Linette et Maxelie, tu as raison, je ne vais rien précipiter. Je suis tellement entière que j’ai du mal à supporter cette situation et à rester. On verra…
      Merci Fortuna d’avoir pris le temps de m’aider. Je sais que ce n’est pas la période la plus calme pour toi ;). Bisous, et plein de belles choses à ta fille.

      Aimé par 1 personne

    1. S’il a si peur, pourquoi vouloir un enfant alors ? J’ai tellement peur aussi. Cet inconnu, ce grand saut, multiplié par deux ! Merci à ton chéri Maxelie. Merci encore à toi. Bisous

      J'aime

      1. Parce que les vouloir quand c’est abstrait est différent que quand c’est concret. Souvent une femme devient mère dès sa grossesse. Pour un homme c’est différent, c’est plus une période floue jusqu’à la naissance. D’autant plus X2 et d’autant plus après autant d’attente. Toi tu flippes mais tu es déjà dans le concret puisqu’ils bougent en toi!

        Aimé par 1 personne

        1. C’est vrai que j’ai senti tout de suite qu’ils étaient ma priorité absolue. C’est fou comme je les ai aimé et ai voulu les protéger de tout. Pas lui en effet. Peut être que ça viendra après. En tout cas , lui n’est plus ma priorité c’est sûr. Bisous

          Aimé par 1 personne

  4. Je suis désolée que tu vives cette situation qui doit être très difficile mais je suis aussi d’avis de ne rien précipiter et j’ai aussi le sentiment que ton homme à la trouille et n’ose peut être pas l’admettre. Je me dis qu’a la naissance quand il aura pris ses bébés dans ses bras il aura un déclic et comprendra enfin ses priorités : Toi, les bébés… SA famille ! Bcp de force et courage et plein de gros bisous

    Aimé par 1 personne

    1. Je sais qu’il a peur et je le comprends. Ce que je ne comprends pas ce sont ces sms avec cette fille. Et surtout comment il a pu me faire ça, moi qui avait confiance. Comment lui pardonner et retrouver confiance.
      Merci Kikou, c’est gentil de me soutenir. J’espère que tu vas bien. Gros bisous

      J'aime

      1. Salut Leda, voici en partie les nouvelles que j attendais! Finalement c est depuis l Espagne qu il a un comportement « à côté de la plaque », même si là il a atteint un autre degré… S il a une prise de conscience, ça peut être le tournant où il revient à lui… Rien n est irréversible en amour, meme quand on croit qu il n y en a plus ou plus assez. Mon compagnon est allé consulter pour la 1re fois à la naissance de son fils…
        Le dérapage virtuel et l attitude adolescente ne sont pas non plus des abandons, quand tu le pourras, essaie d y voir plus clair s il est capable d analyser… Allez y doucement… Courage! Bisous

        Aimé par 1 personne

        1. C’est vrai que c’est du virtuel ces échanges. Tous ces mots crus et doux aussi… Ces « bisous d’amour » restent gravés dans ma mémoire. Et puis je ne sais pas si c’est que du virtuel.
          Je suis tellement déçue. Pourquoi moi ? J’avoue que je nous croyais protégés. On s’étonnait même de ces situations quand elles se présentaient dans notre entourage. Finalement, on est nuls et pathétiques. J’ai honte. Je ne peux même pas en parler autour de moi : que dire. Imagine la situation si ma famille ou mes amis l’apprennent… Heureusement que vous êtes là toutes.
          Je suis consciente que tout peut encore changer. Peut être que les choses rentreront dans l’ordre après la naissance des petits. Mais rien ne sera vraiment comme avant au fond…
          Merci beaucoup Annabelle. J’espère que tu vas bien et que tes bébés se portent bien aussi. Gros bisous 💙😘

          J'aime

          1. Salut Leda, je suis au ralenti (y compris sur WP) mais on se porte bien. J espère que les choses évoluent doucement dans le bon sens… J ai repensé à ce que tu disais sur la honte mais je pense que tout un chacun a ses squelettes pas glorieux dans le placard. Je t embrasse!

            Aimé par 1 personne

            1. Salut Anabelle,
              Nous sommes partis quelques jours dans la Drôme, ça m’a fait du bien. Mais bon, ça ne change pas grand chose, j’avais parfois du mal à me dire que tout cela s’était réellement passé. Je le regardais rire et plaisanter, comme si de rien n’était… Enfin, j’essaie d’aller de l’avant. Pas facile…
              J’espère un article de toi bientôt pour nous donner plus de nouvelles de tes twins ! Grosses bises

              J'aime

    1. Merci beaucoup Bulle pour ton soutien, ça fait chaud au coeur, surtout en ce moment. Difficile d’en parler à qui ce soit vu mon état.
      J’espère que ta puce va bien… et toi aussi 🙂 !
      Bisous

      J'aime

  5. Coucou Leda,
    Je suis bien entendu très heureuse pour les nouvelles concernant ta double-grossesse, que j’attendais !!
    L’épreuve que ton couple traverse m’attriste énormément et je mesure combien cela doit être difficile pour toi. T’être autant battue pour porter la vie et finalement te rendre compte que ce sera peut-être un projet à porter seule… Honnêtement, à part prendre le temps de la réflexion et tenter de renouer le dialogue, je ne sais pas quoi te proposer d’autre. Une trahison, virtuelle ou non, c’est tellement dur à supporter… impossible à effacer… Se dire qu’il faudra vivre avec, accepter de refaire confiance, je pense que c’est un travail très long, et ça me fait penser au travail de l’acceptation de l’infertilité, et je ne sais pas si tu as encore envie/la force/le courage de remettre ça pour ton couple…
    J’espère simplement que tu trouveras rapidement ce qui te convient le mieux et que tu pourras achever ta grossesse en paix et te préparer un peu plus sereinement au chamboulement à venir.
    Je t’embrasse fort.

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou Lorie,
      Merci pour ces mots. C’est vrai que j’ai fait tellement pour lui. Je lui ai donné quelques années de traitement alors que moi j’allais bien. Quelle ingratitude. Comme tu dis, je suis fatiguée de tout ça. Je sors à peine de ce long parcours. Je dois encore me battre pour sauver mon couple mais je n’ai pas le courage. Je ne sais même pas si j’ai envie. Dire que j’espérais juste un été reposant, avec quelques jours en bord de mer. Qu’est ce que j’en ai besoin. Mais partir seule c’est difficile dans mon état. Bref, c’est un été pourri pour moi. J’espère que la fin de ma grossesse se passera mieux en effet.
      J’espère que tu as retrouvé un peu le moral ☀. Reste positive 😊. Je t’embrasse fort 😘

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s